Smith & Wesson

Par ordre croissant

Articles 1-24 sur 205

Page
par page
Par ordre croissant

Articles 1-24 sur 205

Page
par page

Horace Smith et Daniel B. Wesson créent en 1852 une société, pour produire un petit revolver qui permet de tirer une cartouche, brevetée deux ans plus tôt, ils l’appelleront Smith & Wesson.
En 1870 Smith & Wesson développe le premier revolver de gros calibre, le "Model 3 American". En 1899, la firme conçoit un autre calibre, qui est probablement le revolver le plus célèbre dans le monde entier, le Smith & Wesson .38 Military and Police, ou comme on l'appelle aujourd'hui, le modèle 10. Ce revolver a été en production continue depuis cette année et a été utilisé par presque tous les services de police et de la force militaire dans le monde.
La contribution de Smith & Wesson à l'histoire des armes de poing et du développement des cartouches a continué à travers le 20e siècle. Le premier revolver Magnum, le 357 Magnum, a été présenté par la compagnie Smith & Wesson en 1935. En 1955, le premier pistolet américain double action et auto-chargement, le modèle 39, a été mis en place.
La société Smith & Wesson a mis au point de nombreuses munitions comme le .22 Long Rifle, le .38 Special, le .357 Magnum, le .40 S&W, le .44 (American, Special et Russian), le .45 Schofield, le .460 Magnum et le .500 Magnum (le calibre le plus puissant jamais produit).
Le revolver Smith & Wesson modèle 29 chambré en .44 Magnum - l'arme rendue célèbre par Clint Eastwood dans le film "Dirty Harry" - a été dévoilé en 1956. En 1965, Smith & Wesson a commencé à produire le revolver modèle 60 - le premier revolver en acier inoxydable - lançant ainsi l'ère des armes en acier inoxydable.
Les réalisations de Smith & Wesson sont si nombreuses qu'il est impossible de comprendre l'histoire des armes de poing modernes sans d'abord comprendre l'histoire de Smith & WessonSmith & Wesson était un leader de l'industrie en 1852 quand il a été fondé et l'est toujours, avec ses innovations dans le 21e siècle.

A la fin du 20e siècle, Smith & Wesson a signé un accord avec Walther afin de produire des variantes du pistolet P99, le pistolet Smith & Wesson 99. Ou encore en 2003, Smith & Wesson a développé sa propre version du mythique modèle 1911, le pistolet Smith & Wesson 1911.

Le groupe Umarex a acquis la licence Smith & Wesson en 1996 pour fabriquer les répliques de certains calibres de pistolets Smith & Wesson (comme le S&W 1911 A1, le S&W MP45, le S&W Sigma) et de revolvers Smith & Wesson (comme le S&W 327 TRR8, le S&W 36 Chiefs Special, le S&W Combat et les bien connus S&W 586 et 686).